Subscribe

Cum sociis natoque penatibus et magnis
[contact-form-7 id="1210" html_class="cf7_custom_style_1"]

Subscribe elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Aenean leo ligula, porttitor eu, consequat vitae eleifend ac, enim. Aenean vulputate eleifend tellus.

[contact-form-7 id="984" html_class="cf7_custom_style_1"]

Subscribe elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Aenean leo ligula, porttitor eu, consequat vitae eleifend ac, enim. Aenean vulputate eleifend tellus.

[contact-form-7 id="984" html_class="cf7_custom_style_1"]

CHÂTEAU MUSÉE D’ANNECY

Maître d’ouvrage : Communauté d’Agglomération d’Annecy

Lieu : Annecy (74)

Equipe de maîtrise d’œuvre : ALEP Architectes mandataire – ARCEA économistes – Nathalia Moutinho muséographie  – ICC VRD – Annecy Structures – LEA éclairagistes

Programme : Aménagement de la cour et de l’accueil, restauration du couronnement de la tour Saint-Pierre, restauration et mise en lumière des façades nord du château

Montant des travaux : 1 900 000 € HT

Date : 2013 – en cours

Implanté sur un éperon rocheux, le château musée d’Annecy bénéficie d’une position en belvédère sur la vieille ville et sur la cluse du Lac.
Le programme prévoit l’ouverture gratuite au public et la remise en valeur de la cour, ainsi que l’amélioration des conditions d’accueil des visiteurs et de travail du personnel.

Le projet s’articule autour de l’ancien mur de courtine fermant la partie Sud de la cour.
Deux pavillons sont créés sous un auvent étiré et détaché du mur. L’un d’eux a vocation d’accueil et de billetterie, l’autre abrite les fonctions de boutique et de restauration/détente, ouvert sur une terrasse. Leur implantation parallèle à la grande façade structure le vide en même temps qu’elle souligne l’inflexion du mur remis en valeur. Le auvent fait
également office d’abri, usage manquant dans la cour.

La réfection de la cour prend en compte les besoins en terme d’accessibilité, de confort d’usage, d’accès pompier, des servitudes liées à l’archéologie et au monument historique. La simplicité du dessin et la mise en oeuvre d’un nombre de matériaux (béton sablé, pavés têtes de chat) réduit visent à créer un aménagement sobre mettant en valeur la richesse des façades qui le bordent.

La Tour Saint-Pierre flanque la façade nord du château d’Annecy.
D’après les recherches historiques, le couronnement en brique sur mâchicoulis a été construit au XVe siècle.
Au Moyen-Age, la brique répond aux trois exigences fondamentales de l’architecture militaire : économie, rapidité d’exécution et efficacité. Utilisée d’abord dans un but purement et simplement fonctionnel, elle va finalement, à partir du XVe siècle, donner naissance à une véritable “mode de cour”, au point de concurrencer la pierre dans la construction d’ensembles monumentaux édifiés à la gloire du Comté de Savoie.

Au nord, le parti de restauration des façades consiste à redonner une homogénéité au front bâti altéré par des incendies et reprises successives en appliquant :
-un enduit clair et un badigeon de chaux sur les appareils en opus incertum
-un lait de chaux sur les appareils en pierre de taille.

VUE02-02